Passage à l heure d hivers .

Categories: Genel.

Haz 20, 2021 // By:analsex // No Comment

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Passage à l heure d hivers .Cette année c est le samedi ….enfin la nuit du samedi au dimanche 30 octobre …. Une heure de plus au lit à récupérer ce n est jamais négligeable ! C est peut être pour cela que je me sens en forme et disons le, excité en ce début de semaine . Mardi c est la Toussaint . … encore une bonne journée de repos supplémentaire . .. C est mercredi 2 novembre ! Un réveil en super forme . … bien reposé , levé tôt , je me prépare tranquillement pour le travail . seule à la maison je n ai que cela a faire et j y trouve plaisir . tous commence par une bonne douche et un entretien de mon épiderme . … toute fraîche , toute lisse , je passe de longues minutes devant le miroir à pofiner des détails que seul moi connais mais je suis ainsi , le soucis du detail ! se faire le maillot doit être parfait Non? J opte ensuite pour cette robe noire que j adore porter . bon …. l été d ordinnaire car pas très épaisse mais mon humeur coquine me pousse me ****llant de bon souvenir . -Cette robe , je l adore …. en tissus noir très soilleux , elle est d’une légèreté incomparable et tombe sur mes hanches à merveille . Nue dessous cette été , elle me procurait des sensations quelques peu coquine . .. comment expliquer cela ? Un tissus très fin et d une douceur infinie qui ne se chiffonne jamais ! Je l enfile et hop! Elle tombe sur mes hanches comme de source, rien a corriger ou à repositionner ! pire puis ce qu en étant nue dessous , je ressens amplement la douceur de la matière qui me titille les pointes des seins . .. je la sens me caresser le corps , qui s agitent en marchant Bref , devant ma grande armoire il ne m a fallut que quelques secondes avant de la prendre en main me disant pourquoi pas ! C est egalement une robe pour le moins classique qui me rend élégante et sexy à la fois mais sans exagérer . … pour le travail j y accorde une attention particulière préférant toujours rester correcte .Toujours dans le meme état d esprit j ai enfiler cette superbe petite culotte de dentelle rouge qui m a sauté aux yeux dans le tiroir à moitié ouvert …. une jolie paire de bas noir à large jaretiere , j étais parfaite ! seule ce soir , mon mari en deplacement ,je dois avouer que l idée d une soirée en bonne compagnie faisait irruption dans un coin de ma tête …D ou peut être aussi cette attention particulière à ma tenue . Ma journée c est déroulé tout à fait normalement , avec à peine le temps de m amuser un peu sur la route en relevant juste ce qu’il fallait ma robe sous le nez des chauffeurs de poids lourds que je doublais. rien que de faire glisser le tissus sur mes jambes gainée de soie me donnait cette sensation de légèreté au point de contribuer au plaisir de m exciter quelque peu . hélas pour moi ,en cours de journée mes espoirs de soirée coquine se sont envolés , mon ami habituel me faisait faux bond pour x raisons que je me garderais de divulguer ici . Bref …. accaparé par un dossier épineux je n ai pas regardé l heure noyant ma sollithude dans le travail pour ne pas penser à la chance qui me fuyait . pourtant en levant la tête et me rendant compte que la nuit était tombé, je me suis alors inquiété de l heure . .. 18h 30 …. pas si tard .. . mais oui !!! on a changé l heure grrrr ! Je ramasse mes documents et range un peu mon bureau avant de quitter les lieux résigné à passer la soirée seule comme depuis quelques jours . Il devait approcher 19h00 lorsque je suis monté dans ma voiture …. inutile de songer à s amuser un peu vue la nuit tombée …. cependant , l ambiance est tout autre une fois que l obscurité nous a envahit ! Il fait noir et pourtant la vie s agité en ville …. tous vie , bouge et en me stationnent prêt du débit de tabac …. un frisson m a transpercé … l air frait sur mes jambes peut être , sortant de la voiture je traversait la route tête baissée regardant mes jambes éclairées par les phares des véhicules arrêtés pour me laisser passer … oups , la transparence de la robe sous cette lueur me donnait des frissons . je n osais relever la tête voir si certains passants auraient remarqué mais c était stupéfiant . … j achetais mon paquet de cigarette et retraverssais la route encore plus attentif que dans l autre sens …. aucun doute ! surprenant mais réel . … limite …. non ! Pas limite soyons clair ! Je voyais moi même la jaretieres de mes bas amplement visible dans dans le faisceau des phares . Je m engoufrais dans la voiture sous l oeil attentif d un type appuyé sur une façade de boutique qui je pense n avait rien loupé de cette offrande . … les joues bien chaude je m empressais de démarrer pour quitter les lieux … Pour ne rien cacher ce petit épisode n avait fait qu’ ajouter à mon excitation grandissante et je passe sous silence ma pilosité fraîchement éliminée qui là aussi me donnait quelques petits frissons de part cette sensation de nudité … Je reprennais donc la route pour le moins troublé , les hormones en fusion me mordillant les lèvres , contractant le bas ventre comme pour retenir les flots de plaisirs qui poussaient la porte . .. j en étais même à penser : “Vivement que je sois rentrer pour me jeter sur le lit et lâcher cette tension ” J étais au pied d un feu rouge en campagne quelques peu isolé sur la route que j emprumpte quotidiennement et dans cet état d excitation je dois dire que mes pensés pensées sont trés réactives … Parmi elles, ce parc à quelques pas de là, sur ma route … une friche aménagée en espace vers clairsemé de Bosquets ou il fait bon se balader l été … un endroit réputé dans le secteur pour ses fréquentations de voyeurs et autre couples libertins et même , je pense d homosexuels . je m y étais promener par curiosité à plusieurs reprises et j avais eu plaisir à croiser des types pas trop net qui me regardaient avec insistance . peut être se demandaient il ce qu’ une femme seule faisait là … jupe et talons hauts , ils étaient en droit de se poser la question ! Ceci dit c est par curiosité que je me promenais dans cet endroit pendant une pose boulot … prendre l air entre deux rdv n est pas un péché ! M y ballader dans le noir donnerait forcément un autre sentiment . … l adrénaline que j aime tans me donner etc …. je ne résistais pas au désir de me m offir ce frisson avant de rentrer à la maison pour une longue soirée solitaire … Je m engageais donc dans la petite rue donnant sur le petit parking de cailloux que je connaissais . Des l arrêt du moteur l ambiance lugubre du coin me donnait des palpitations . aucun Eclairage public à moins de deux cent mètres là où se trouvait les derniers pavillons . le parking était désert mis à part une vielle polo garée dans un petit renfoncement en lisière du site . je descendait de voiture doucement scrutant vers cette voiture à prioris vide … la nuit etait profonde , il me fallait un moment pour que mes yeux s habituent à cette obscurité quasi complète . Heureusement que je connaissais les lieux car güvenilir bahis il faisait si noir que je n aurais retrouvé le petit chemin entre les buissons qui s engoufrait dans la partie boisée ou je me baladais parfois.Je respirais à plein poumons et prenant mon courage à deux mains je m engageais dans ce chemin bien plus lugubre de nuit que ce que je connaissais . il me fallut quelques minutes encore pour me sentir un peu mieux , pour évacuer une partie de cette crainte que l on peut avoir lorsque l on se met dans de telles situations ! Je sais, certains diront que je devais être folle pour me rendre dans pareil endroit seule mais c est justement le côté excitant de la chose . .. me ballader sur un chemin de cailloux au milieux de la nature en pleine obscurité me procure de tels frissons ! une force invisible m a toujours poussée dans ce sens … Dans ma petite robe sexy laissant passer une certaine fraîcheur . …la douceur du tissus effleurant mon corps ….tres vite je me suis franchement régalé ….seule au milieu de nul part dans la profondeur obscure d un bois … Une fois bien avancé et plus relaxé , je me prenais au jeux m amusant à remonter ma robe sur mes jambes … la fraîcheur la douceur du tissus , mon plaisir était palpable ne serait ce que par mes seins que je sentais douloureux et durcits . .. j ai marché ainsi 20 minutes m arrêtant ci et là à l affut du moindre craquement de branche ou de la moindre ombre que j aurais pu entrevoir en mouvement. Seule au monde , je ne pouvais m empêcher de me presser le bas ventre ou me palper un sein. j oserais dire que si un bel homme avait été là , désireux de me soulager je n aurais pas refusé. je rejoingnais la voiture doucement me souciant de moins en moins de ce qui m entourait ,plonger dans mon petit monde de douceur . il était tans de rentrer et me soulager une bonne fois pour toute afin d évacuer toutes ces tensions accumulé depuis le début de journée . … En sortant du chemin , sur le parking , celui ci me paraissait moins sombre . certainement le fait d être depuis de longues minutes dans une obscurité totale …. la robe pas mal remontée sur mes hanches je regardais mes jambes me trouvant de beaux atouts malgré mes 47 primptemp …. j ouvrais ma voiture à la télécommande et déposais ma pochette sur le siège après avoir sortie une cigarette . La petite dernière de la journée avant de rentrer histoire de profiter encore un peu de ce moment tellement agréable. C est là , après avoir allumer ma cigarette que j ai vue ce type venir vers moi tout en disant à voix haute …” Isabelle ” Je me retournais même pensant qu une autre personne était présente mais non … le type s adressait bien à moi! Un homme petit et plutôt rond en jeans et chemise … un type un peu quelquonque en somme … étonné de le voir arrivé ainsi tous sourire dehors je souriais moi aussi attendant d en savoir plus …. a quelques mètres de moi il affirmait le sourire ébahi , que j étais encore plus sexy qu en photo ! Je n ai pu m empêcher de rire … ce drôle de type au crâne rasé m accostait les yeux exorbités comme s il me connaissait …. j étais sur le point de lui dire qu il faisait erreur lorsques j ai compris qu’ il me prenait pour une colgirl ou un truc du genre …. visiblement pas méchant mais plutôt subjugué par ma personne je le laisse croire sans le contrarier, le remerciant même pour ces compliments …. je me montre tout aussi souriante que lui et suis pour le moins étonné par sa façon de me regarder sous toutes les coutures . .. j oserais dire que ce type ne ressemblait à pas grand chose mais son regard était d une telle intensité !!! Je ne voyais que ses gros yeux qui sans gêne me désabillaient ! Pour tous dire , il n en fallait guère plus pour me remettre une pression et même relever encore mon niveau d excitation … mon imagination reprennait de l élan …Ce type que je ne connaissais pas se penchait pour me mater les fesses sans aucune gêne et débitait des phrases sans même me laisser le temps d intervenir ! visiblement il parlait d une nana lui ayant envoyé des photos sexy et avec qui il avait rendez vous … heureux d avoir attendu , il n y croyait plus ! J étais enfin la depuis tous ce temps qu il attendait . … il se frottant les mains tout en me répétant que j avais des jambes bien plus jolies que sur les photos …. comble de l audace … il relevait délicatement ma robe me demandant si j avais mis de jolis bas comme promis !!! Je me contantais de sourire sans même le repousser puis ce qu’ il ne me touchait pas pour autant mais montrait une passion débordante envers son Isabelle que visiblement j incarnais… En le laissant parler j apprenais même que selon lui je lui avais envoyé de nombreuses photos et qu’ il rêvait d enfin pouvoir caresser mes jambes comme prévu ….Mon imagination prenait le dessus … Isabelle ? caresser ses jambes … Après tout ….pourquoi pas … !!! ” Bon on va dans ma voiture me dit il tout en se retournant vers la polo …. je n ai pas réfléchis longtemps ! certes le type n était pas mon genre, pratiquement chauve, un ventre assez mis en avant mais il me semblait tellement accro …. puis excité comme je l étais , j étais curieuse et envieuse de connaître la suite ! cet homme bedonnant n était pas un apolon mais vue son anthousiasme il aurait peut être des doigts , une langue de velours et qui sait ! Je le suivais donc jusque sa voiture sous son regard de brèse qui ne quittait pas mes jambes . j étais visiblement le genre de femme dont il rêvait et il le disait du reste . Très relax et sans gêne mon nouvel amis m a ouvert la porte … un coupé ! polo coupé , je vous laisse imaginer … les sièges étaient déjà pliés et avancé au maximum , il était donc bien en attente de sa belle dont il me parlait … je m engoufrais dans la voiture avec une jolie mains aux fesses au passage . il référmait la porte et fit le tour pour me rejoindre …. Étrangement , je n’étais pas inquiète.. . sympa ,souriant et plus l air bête qu autre chose je sentais , je savais que je n’avais rien à craindre de se type … j avais même l impression d avoir un homme très soucieux de mon bien être et vue ma liberté du moment et mon état d esprit , j espérais qu’ en passant pour cette Isabelle j aurais l occasion d obtenir du plaisir … C est au fond tous ce que j attendais de lui ! Son regard me touchait beaucoup ! Il était en admiration et j imaginais qu un type comme lui n avait pas souvent l occasion de badifoler avec une femme qui à ses yeux était d un autre monde . (pourtant loin de moi cette idee )Il fixait mon corps comme peu d homme l ont fait . je lisais dans ses yeux toute l envie qu il avait de me manger . très agréable de se sentir comme une confiserie ….la plus belle et la dernière du paquet . l espace était restreint dans la voiture , j étais dans le fond du siége à droite les jambes serrées et légèrement tournés vers lui.L oeil rivé sur mes jambes je le türkçe bahis sentais aux anges … la situation bien qu etrange m amusait et c est en souriant, lorsqu il a posé la main sur mon genoux que j ai levé la jambe comme pour le laisser inspecter son cadeau . avec une extrême douceur il a accompagné ma jambe , la posant sur son genoux tout en caressant de la cheville au mollet avec une admiration sans faille … je tendais le pied ….tournais la cheville sous ses yeux écarquillés et ses caresses faibriles .Avachis dans le fond du siége je me laissais ainsi carresser du bas des jambes espérant secrètement qu il remonte vite ! Malgré sa corpulence il a réussit à se recroqueviller par terre ne cessant de caresser mes pieds, mes mollets flirtant avec les genoux ….il posait parfois mes pieds sur ses épaules, ses yeux brillaient fixant entre mes cuisses mon petit bout de tissus rouge que je ne cachais plus le moins du monde . Je fondais sous ses caresses le laissant gagner du terrain à son rytme mais ne manquant pas d ouvrir les jambes à l occasion! Son regard , sa respiration … la situation m excitait et lorsqu il c est mit à embrasser mes genoux , j ai ouvert les cuisses espérant l attirer plus haut …. le bougre tournait au tour alors que je montais en pression au point de me mettre à me caresser , dessus ….puis dans le string sous ses yeux exorbités …. le pauvre avait ouvert son pantalon et je le voyais se triturer la queue entre deux caresses ! son haleine bouillante sur l intérieur de ma cuisse me donnait une furieuse envie … ma robe glissante me permettait doucement de glisser les fesses sur le siege et ainsi amener le bas de mon ventre vers ses lèvres fiévreuses .c est prêt de vingt minutes plus tard qu enfin sa langue me brûlait la peau à la lisière de mes bas … je ronronnais de plaisir cuisses bien ouvertes …. un pied contre la vitre gauche , l autre à hauteur de l appui tête du siége passager … Tout en me caressant je me tortillais sous ses petits coups de langue , sursautant même parfois lorsqu il me mordillait quasiment à hauteur de l haine … je ne comprenais pas trop cette retenue malgré mes gestes, mes manières qui clairement l invitaient …. J étais sur mon nuage , les yeux au trois quart clos lorsque j ai sentis qu il se redressait . …. tout en baissant son pantalon de toile , dans un long soupir il me dit qu’ il n en pouvait plus et que malgre ses promesses il aimerait me gouter le minou …..Je n ai pas compris ses propos ! il avait certainement convenu avec cette Isabelle , qu il ne toucherait ou embrasserait que ses jambes …. il se retenait donc de s occuper de ma grotte d amour qui ne demandait que cela …. en guise de réponse la main dans mon string , du bout des doigts je lui ai caresse la joue alors qu il revenait visage en avant m embrasser l entre jambes …Sa légère barbe …. sa bouche venant me lécher les doigts … les choses se sont enfin précipitées …. de ma main libre je l attirais lui caressant le crâne tout en cherchant à le pousser vers mon intimité trempée … Enfin je sentais sa langue me fouiller , me mordiller les lèvres . … un pur bonheur ! Je m ouvrais le plus possible tout en lui disant que c était bon …. aidé par ses mains qui m écartait la vulve, je criais mon plaisir …. ses doigts me pénétrant , ses râles et compliments … je fondais tout en me pincant les seins … l instant était magique et j ose dire que je me suis sentis partir très loin …. il n était peut être pas un apollon mais dieu qu il était abile …. je lui ai pourtant écrasé la tête lorsque cet orgasme est arrivé ! J ai serré les fesses tans que j ai pu accroché à l épaule de sa chemise … lorsqu il m a enfin lâché se redressant j ai continué mes soupirs quasiment allongé sur la banquette … j ai ouvert les yeux quelques secondes plus tard …. il était à genoux la verge en main a se masturber tout en me regardant … et quelle queue ! un dard bien droit et épais . ..de taille moyenne mais d un calibre rarement vue ! Le pauvre , je ne pouvais ni ne voulais le laisser dans cette état . … je lui ai alors souris tout zn en me redressant lui demandant de s assoir sur la banquette …. le type c est exécuté le pantalon sur les chevilles … je me laissais non sans peine , entre ses jambes posant les fesses sur la console centrale tans bien que mal au vue du manque de place . lui essayait de me faire le plus de place possible et visiblement m attendait avec impatience . .. Une fois à peu prêt installé , j ai réussi à l agenouiller pour lui saisir la queue …. quelques allés retours dans ma main observant son regard médusé … il ne m en fallait pas plus pour reprendra ma place de princesse ! sa queue m emplissait la main , il aurait été domage de ne pas en profiter , en abuser … quelques petits coups de langue en la tenant bien à la base … ses grondements , ses mercis ont eu vite fait de me convaincre que je devais me lâcher . .. une fellation comme rarement j en ai faire ! cette queue m emplissait la bouche comme aucune jusque là! ses doigts mêlés à mes cheveux défaits , je me déchainais sur cette verge qui bandait pour moi … au point même qu après un passage entre mes seins et une excitation renaissante , dans mon esprit , j étais décidé à le laisser se vider sur voir dans ma bouche …. il faut dire que ses mots , ses mains et ses compliments m avait redonné envie et tout en m appliquant à alterner ma façon d entreprendre sa queue dans ma bouche , je tortillais des fesses tout en me frottant sur l angle de la console centrale !!! Je me concentrais sur sa hampe de chair qui me déformait la bouche , les yeux , par instant je les ouvrait plongeant mon regard dans le siens …. il retenait mon attention complétement séduit par ma façon de faire j imagine … les yeux exorbités il me fixait grognant , respirant trés fort comme à la limite de la rupture .. je lui passais la langue sur les parties génital remontant sur sa tige fièrement dressée. je me faisais salope et cela me rendait folle , me frottant d avantage les fesses sur le coin de plastique . … Je ne savais que faire ! poursuivre mon action au risque de le voir me décharger au visage ou lui proposer de me prendre … l un comme l autre me faisait envie pour des plaisirs diffèrents . je n eu pas à choisir ! mon gros vicieux n y tenaît plus et lorsqu il m’a repoussé je me suis laissé aller me redressant droite sur mes genoux arborant une poitrine arrogante . .. il c est alors immédiatement redressé comme perdant la tête , grognant que j étais une sacrée coquine … les mains sous mes aisselles, il c est alors rué sur mes seins ,les lechant , les mordillants … une fois de plus je me tortillais m inclinant volontier au grès de ses caresses … dans le chahut je me suis retrouvé assise sur l accoudoir centrale cuisses grandes ouvertes légèrement pencher en avant lui offrant ma poitrine qu il dégustait avec rage pendant que ces güvenilir bahis siteleri doigts me fouillaient l entre cuisses . inconsciemment je bombais le torse me détectant de sa langue , de ses sucions …. il me dévorait litéralement les seins sans retenue , avec gourmandise . j ondulais dans cet espace restreint cherchant juste à suivre ses baisers fous me perdant dans le plaisir inouï qu il me donnait . le peu de lumière dans l abhitacle me renvoyait mes seins dressés luisant de sa salive et sa langue qui ne cessait de s activer accompagné de ses grondements témoins de son excitation folle . Je me suis laissé guidé par cette pression qu il mettait sur ma poitrine et doucement je me suis laissé aller en arrière jusqu a me retrouvé pratiquement couché sur la console centralee …. il m avait accompagné les avants bras en appuis sur les deux sièges repliés et me sentant mal installé ,il a saisit son blouson sur l’avant du siège passager et me l a glissé sous les épaules avant de redescendre sur mon corps dans une multitude de baisers . J étais bien . …je ne bougeais pas à la recherche d un énième souffle … je devais être dans la position idéale à ses yeux . … il m à alors saisit par les cuisses me relevant les fesses … j avais les coudes en appuis sur les assises avant et d un coup , alors qu’il cherchait la bonne position , le siège conducteur a reculé. mon réflexe a été de baisser les jambes comme pour me ratrapper …. ho miracle ! mon mollet droit c est posé sur le haut du siège blotti contre l appui tête . … le bougre a vite compris me demandant de reculer l autre siège . .. Je me suis exécuté avec quelques peines au vue de ma position mais une fois en place …. j étais bien callé les mollets bien reposé sur le haut des sièges avant … A genoux face à mon intimité grande ouverte il cherchait à se positionner au mieux tandis que je me sentais on ne peu plus offerte … Comment écrire ce que j ai ressenti lorsque j ai sentis sa grosse queue m écarter les lèvress doucement et gagner centimètre par centimètre . … Lorsqu avant cela ses mains puissantes m’ont saisient les hanches . je savais, évidement qu il allait me prendre et même , je n attendais que cela ! mais un tel sentiment de force, de puissance … cette queue qui avançait en moi pendant que respiration bloquée, yeux clos j appréciais cette intrusion au plus haut point . Après quelques mouvements de mise en position lorsque j ai sentis mon corps entier coulissé dans ma robe , le bas du dos sur l accoudoir aller et venir sur le tissus glissant …. j étais repoussé , rejeté vers l avant par ses coups de reins et gemissais de plaisir à chaque fois qu il venait buter au plus profond de mes entrailles ! le rytme c est accéléré doucement . … seins sortis je me suis mise à me palper tout en me laissant coulisser sur sa bite qui me rendait folle … j ai hurlé , criée non pas là jouissance mais les jouissances qui ce sont succédé durant 10 minutes sans relâche.Bien maintenue , il me plantait sur sa queue et me repoussait à grand coups de reins …. il accélérait le rytme, ralentissait …se faisait doux puis violant ….soufflait le chaud et le froid m entraînant dans un plaisir inouï ! ! Bouche ouverte , yeux mi clos j avais les tempes bourdonnantes et le peu que j ouvrais les yeux tout en me mordant la main …. le plafond allait et venait ….les vitres perlaient de condensation une boule de chaleur se promenait dans mon ventre et je la sentais grossir et me brûler chaque minute un peu plus ! Bien callé au fond , le type me maintenait les fesses ouvertes les mains m écartant bien et maintenait ses allers retours gandesques par deux fois j ai criée ” ho mon dieu” il m à alors demandé si j allais jouir sans doute sans imaginer un instant que cet orgasme approchant était sans doute le clou de ma soirée , le feu d artifice ou plutôt le bouquet final ! Je n avais jamais connu pareil sensation ! perdu entre deux mondes mon corps subissait les vagues imposés par cette marée de plaisir . ma robe adoré soyeuse se prêtait particulièrement bien à cet instant magique . je passais alors les mains par dessus la tête et prenais appuis sur l autoradio ou je ne sais quoi dans le centre de la console …. bras quasiment tendu je me cambrais le bas du dos en appuis sur l accoudoir et m eccartais de plus belle accompagnant ses coups de butoirs . il me repoussait violemment butant le fond de ma charte à grand coups de queue ….je criais mon plaisir tout zn me repoussait ses mains sur sa tige tendu qui m emplissait le con !Lorsqu il c est mit a gémir accélérant à nouveau le mouvement je me suis sentis emporté par une vague immense nommée orgasme…. je hurlais de me baiser fort cambré comme jamais ouverte et offerte à se pieu de béton qui me limait sans relâche ! ses pouces enfoncés dans ma hanche , sa jambe que je sentais tremblé trés fort … son foutre m innondant dans des râles couvrant les miens … deux à trois minutes de folie complète avec l impression de me vider sur lui , en lui …. me dégonfler de se plaisir trop longtemps enfermé et maintenu en moi , une explosion des sens …. mon corps bondissait comme électrocuté par le plaisir … lorsque mes jambes sont retombées amorphes , je les sentais bondir toutes seuls dans que je ne puisse les contrôler . … mon bas ventre brûlant se relachait tandis que je respirais à plein poumons des étoiles plein la tête . .. Il me fallut de longues minutes avant de reprendre mes esprits…. je me suis redressé avec peine souriant à mon complice , robe pratiquement sur les hanches je remontais mes bas …. nous sommes sortis se disant qu il serait plus aisé de nous revêtir correctement . .. pour ne rien cacher , j étais toute courbaturé et engourdis en m extirpant de la voiture. je me suis même , de suite appuyé sur le montant tellement la tête me tournait . l air frai m a néanmoins fait le plus grand bien …. Nous nous faisions de petits sourires complices tout en remettant nos affaires respectives . j ai récupéré mon string rouge dans le fond du siége avec au passage une petite tappe sur les fesses en me penchant pour le reprendre . repasser son string debout à côté de la voiture sous l oeil éguisé du type qui vous l a enlevé quelques temps avant et tout aussi troublant …. Nous avons plaisanté un peu tout en fumant une cigarette ! J étais encore la tête dans les nuages . … mon cavalier se nommait Denis …. et effectivement avait rendez vous avec une Isabelle pour son fétichisme des jambes guainées …. j ai ris en lui disant qu il avait fait erreur …. que je me prenomais Laurence et que j aimais juste prendre l air parfois après le travail …. nous étions tous les deux morts de rire mais ni l’un ni l’autre ne regrettait cette rencontre . … Nous avons échangés nos numéros de téléphones portables et nous sommes quittés tous deux satisfait de ce super moment ! J avais encore les jambes chancelantes en descendant de voiture à la maison … je me sentais dégouliner de nos plaisirs ! face au miroir de la salle d eau je voyais l image d une blonde les joues rouges toute ebouriffé …. Une belle bouille de salope !!!!! Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

About analsex

Browse Archived Articles by analsex

Related

Sorry. There are no related articles at this time.

Leave a Comment

Your email address will not be published.


pendik escort didim escort adapazarı escort adapazarı escort ensest hikayeler pendik escort kartal escort maltepe escort pendik escort gaziantep escort antep escort ankara escort izmir escort canlı bahis bahis siteleri canlı bahis canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri sakarya escort bursa bayan escort bursa escort bursa escort