Une histoire qui mène à plus (1/?)

Categories: Genel.

Haz 15, 2021 // By:analsex // No Comment

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Big Tits

Une histoire qui mène à plus (1/?)J’ai 47 ans et, d’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été attiré par la lingerie féminine jusqu’à en devenir fétichiste. Je suis marié depuis 30 ans et si ma femme a joué le jeu pendant de nombreuses années en achetant et portant de la lingerie fine, elle a fini par se lasser. J’ai alors eu des maitresses qui ont compensé mon manque mais c’était trop compliqué. Finalement, ma passion dévorante ne s’éteignant pas, j’ai commencé à sortir, regarder et caresser la lingerie de ma femme. Je me faisais alors de petits plaisirs solitaires. Et puis un jour, sur une impulsion, j’ai enfilé un string et j’ai ressenti un plaisir unique en me caressant à travers le tissus pour finir par une jouissance comme j’en avais rarement connue. J’ai alors commencé à m’acheter ma propre lingerie, en toute discrétion, pour de petites séances solitaires toujours aussi agréables. J’attends toujours avec impatience de me retrouver seul à la maison pour pouvoir me vêtir. Attention, pas me travestir, l’idée ne m’était jamais venue jusqu’à ce jour que je vais vous détailler. J’étais et je suis toujours hétéro, j’aime les femmes je suis juste accroc à la lingerie. Mais il y a environ deux ans de cela, il s’est passé l’impensable pour moi. Depuis, j’évite d’y penser, je n’ai pas envie de me remettre en cause.C’était la fin de l’été et ma femme était partie finir les vacances chez sa mère avec les enfants. J’étais seul pour toute une semaine et je me faisais déjà un plaisir de pouvoir essayer mes derniers achats. J’avais même pris un jour de congé pour pouvoir en profiter toute une journée. Donc, après le petit déjeuner et une bonne douche, je déballe mes dernières acquisitions, deux guêpières, deux string, un tanga et plusieurs paires de bas. Je commence par essayer les strings ce qui me donne immédiatement une érection. C’est à ce moment que la sonnette de l’entrée retentit. En regardant par la fenêtre je vois qu’il s’agit du livreur de fuel pour la chaudière. Ma femme m’en avait parlé mais elle ne m’avait donné la date. J’enfile rapidement un pantalon et un tee-shirt et je descends lui ouvrir.C’est un nouveau, je ne l’ai jamais vu, il doit avoir 35 ans. Je lui indique donc où se trouve notre cuve et, comme elle n’est pas facile d’accès, je lui donne un coup de main pour porter le tuyau. Mais celui-ci m’échappe et je me baisse pour le ramasser, je remarque alors qu’il regarde bizarrement mon postérieur, je comprends tout de suit : j’ai gardé mon string et dans cette position il doit dépasser. Je me relève rapidement comme si de rien n’était et il finit de remplir notre cuve. Alors que je remplis le chèque, il engage la conversation et au détour me demande si je suis seul. Je luis explique alors que ma femme et mes enfants sont encore en vacances. Il me demande si ça me dirait qu’il passe après sa tournée, vers 6 heures, pour continuer notre conversation. Un peu surpris, je lui réponds pourquoi pas? Et alors que je fermais la porte sur lui il me dit : “J’espère que vous aurez la tenue complète”.Je ne comprends d’abord pas et je finis de fermer la porte. C’est alors que l’épisode du string me revient en mémoire, a-t-il voulu dire ce que je crois? Je bahis firmaları reste un moment sans bouger et finalement je passe le reste de la matinée à m’interroger à appeler pour décommander et raccrocher avant d’avoir un correspondant en ligne. Et finalement j’ai pris la décision de répondre favorablement à sa demande. Aujourd’hui encore je ne comprends pas ce qui m’a pris. J’ai donc décidé de porter la tenue complète, ce sera la première fois que je serai ainsi exposé au regard d’un inconnu. Il faut donc que je me prépare : épilation quasi intégral, toute la crème de ma femme y est passée, douche approfondie et rasage de près. Il faut maintenant s’habiller, je choisis une guêpière noire et rouge bien serrée à la taille et le string coordonné, des bas noirs opaques que je fixe aux jarretelles de la guêpière. J’adore et j’ai une très forte érection que contient difficilement le string. Je vais me voir dans la glace de la salle de bain et, sans mes poils, l’effet est saisissant, je me trouve très belle, j’aimerais rencontrer une femme dans cette tenue pour la caresser sous toutes les coutures avant de lui faire l’amour.Du coup, je me retrouve à pousser encore le vice en ouvrant la boite à maquillage de ma femme et en me mettant du rouge à lèvres. L’effet est saisissant et je poursuis avec du fond de teint. Pour les yeux : du mascara, un peu de eye liner et d’ombre à paupières. Je suis méconnaissable et j’ai de plus envie de moi tant et si bien que je finis par éjaculer dans mon string sans même mettre touché, juste par le frottement. Il va falloir que je le change, mais heureusement j’ai son double. En passant dans la chambre pour e changer, je me rends compte que je ne pourrais pas le recevoir ainsi, il faut que je mette un vêtement. J’ouvre la penderie de ma femme et choisi une robe noire, suffisamment ample pour que je puisse l’enfiler. Elle est un peu courte pour moi mais tant pis, il faudra faire avec. De retour dans la salle de bain, un détail me saute aux yeux, mes cheveux sont courts et poivre et sel. Heureusement, dans les déguisements des enfants je trouve une perruque brune, un peu longue mais tant pis. Ainsi parée, la transformation est saisissante, je ne me reconnais pas, j’ai en face de moi une belle brune plutôt sexy.C’est alors que la sonnette retentit, il est déjà 6 heures. Mon cœur s’affole, je suis pétrifié. Je n’irai pas ouvrir, c’est impossible. Mais finalement, je me dirige vers la porte en me rendant compte que dans une telle tenue il aurait fallu des talons mais tant pis. Je respire un grand coup et ouvre la porte pour voir mon livreur en tenu décontracté qui me regarde fixement l’air surpris. Je le laisse entrer et après une hésitation il passe devant moi. “Quelle belle tenue vous avez” dit-il en me prenant par les épaules pour me faire une bise sur chaque joue, il est un peu plus grand que moi, il doit mesurer par loin d’1 mètre 90. “Pouvons-nous nous tutoyer?”. Ayant perdu ma langue, j’acquiesce de la tête. “Je n’en espérais pas tant” poursuit-il en me détaillant du regard. Finalement, je réussis à bouger et le précède au salon où je lui propose un café ou un apéritif. Il opte pour l’apéritif et je l’accompagne d’une généreuse rasade kaçak iddaa de whisky qui ne met pas longtemps à me détendre.Finalement sa conversation est intéressante et nous parlons de tout et de rien. Il a de l’humour et il me fait beaucoup rire. Il a pris place sur le canapé et je suis en face de lui sur un fauteuil et ma robe un peu courte laisse voir la couture de mes bas. Je sens son regard s’attarder de plus en plus souvent sur cette région. Nos verres vident, je me lève pour le resservir et m’offrir une nouvelle double dose. Lorsque je reviens lui poser son verre, il me prend la main et me demande de m’assoir à côté de lui : “ce sera plus sympathique”. La conversation reprend et alors que je finis mon verre, je sens sa main se poser sur ma cuisse. Je me crispe un peu et prétexte mon verre vide pour me lever et aller me resservir, un nouveau double ne sera pas de trop. Je me rassois et contre toute attente, sa main reprend sa place. Tandis qu’il continue à parler, je sens sa main bouger et faire de légères caresses qui commencent à m’exciter. Je bois une grande goulée pour tenter de me calmer et lorsque je pose mon verre je me rends compte du silence. Je me tourne vers lui pour voir ce qui se passe et je croise son regard, il est brillant et j’y lis le désir. Il me fait peur mais lorsqu’il se penche vers moi et que je sens sa bouche venir vers la mienne, je ne me dérobe pas.Ses lèvres sont contre les miennes et je sens le bout de sa langue venir les caresser. Instinctivement j’entrouvre les lèvres et je sens sa langue se glisser en moi. Elle est chaude et aventureuse. Bientôt elle trouve la mienne la caresse doucement. J’ouvre plus grand la bouche pour mieux la recevoir et ma langue part à la rencontre de la sienne. C’est chaud, c’est bon. Pris par cette joute orale, j’avais oublié sa main qui maintenant se trouve à la lisière de ma robe et remonte doucement, ajoutant à mon excitation. Lorsque sa main quitte mes bas pour arriver sur ma chair, il s’attarde un peu et je ne peux m’empêcher de frémir. Il continue sa progression et arrive sur le tissus de mon string qui cache un sexe tendu et humide. Sa caresse se précise et je m’abandonne à son baiser et à sa main. J’ouvre un peu les jambes pour lui donner plus d’espace tandis qu’il caresse doucement mon sexe tendu à travers le tissu.Cela me semble durer des heures et je suis ramené à un semblant de réalité lorsque je sens sa libre prendre la mienne pour la poser sur son sexe. Je le sens tendu au travers de ses jeans et c’est une expérience incroyable que de toucher un autre sexe que le mien. Je le sens bien, tendu et commence à le caresser. Cette sensation de sa langue dans ma bouche jouant avec la mienne, de sa main caressant mon sexe et de ma main caressant mon sexe est éblouissant. Je commence à accélérer et à en vouloir plus. Je trouve sa ceinture, la dégrafe, déboutonne son pantalon, défait sa braguette et glisse ma main. Je sens son sexe au bout des doigts et c’est lui qui soupir maintenant. J’écarte d’avantage les jambes et me penche pour mieux glisser ma main et le caresser.Il est doux et dur. J’ai envie de le voir, je m’arrache à ses lèvres et sort son sexe, il est beau. Sa main qui me caressait kaçak bahis la joue est maintenant sur ma tête et la légère pression que je sens ne laisse aucun doute. C’est horrible ce que je vais faire mais je n’y peux rien, j’en ai trop envie, et je descends vers se sexe tendu. Je commence doucement par lui faire des bisous puis à la caresser du bout de la langue et je le vois vivre, il bouge tout seul, il aime ça. Finalement, je pose mes lèvres à son sommet et je descends doucement en l’enfonçant entre mes lèvres. Son gland remplace sa langue dans ma bouche et ma langue joue de la même façon avec lui. J’entends son soupir, il aime et j’aime lui faire plaisir. Sa main a quitter mon sexe et caresse mon dos doucement, descend vers mes fesses. Plus il descend, plus je descends, plus je l’aspire. Quand il remonte sur mon dos, je remonte sur son sexe et nous jouons ainsi un bon moment. Mais cette position est inconfortable.Je lâche à regret son sexe doucement et viens sur lui, à califourchon. Nous nous embrassons tendrement et je redescends entre ses jambes. Là j’ai envie de le voir entièrement, je lui ôte ses chaussures, ses jeans, son boxer et je découvre enfin son sexe dans son entier. Il est un peu comme le mien en plus long peut-être, mais plus formé, plus beau. Il me regarde tandis que je le titille du bout des doigts, le caressant sur toute sa longueur. Lorsque je me suis penché vers lui, je l’ai vu fermer les yeux dans l’attente. Je l’ai à nouveau pris en bouche, la position est bien meilleur, je le sens mieux, le peux mieux le caresser.Je me sens aussi beaucoup mieux dans cette position, à genoux entre ses cuisses. Ses mains se sont posées sur ma tête et suivent mon rythme. Lorsque je le sens trop excité, j’arrête mes caresses pour le parcourir du bout de la langue, descendre vers ses testicules et les caresser avant de les avaler une à une puis de remonter du bout de la langue en m’arrêtant à la base de son gland pour le titiller et le voir bouger. Finalement, je remonte et l’aval à nouveau. Après l’avoir gardé un moment son gland en bouche en le caressant du plat de la langue, j’entame de lents vas et viens. J’accélère, le sentant se durcir encore, il gémit, se tortille, commence à faire aller et venir son bassin à l’encontre de ma bouche. Je sens son plaisir monter et tout à coup, sans prévenir, je le sens se vider dans ma bouche. Malgré un haut le cœur, je le garde en bouche jusqu’à sentir la dernière contraction. Je sens son sexe et son sperme dans ma bouche. Je n’avais pas pensé à sa et je reviens sur terre. Où suis-je ? Que suis-je en train de faire ? Ses mains sur ma tête, qui me m’arrachent à son sexe, qui me montent vers ses lèvres me ramènent à l’instant et j’avale, c’est indescriptible. Si la tentation de ses lèvres n’était pas aussi forte, j’aurais vomis. Mais ses lèvres à nouveau sur les miennes me ramènent dans ses bras.Je me retrouve à califourchon sur ses genoux, les siens entre les miens, son sexe repu contre le mien en excitation totale. Nos bouches et nos langues se mélangent à nouveau, passionnément. Il s’arrache à notre étreinte et me regarde intensément et me dit : « C’était magnifique. Merci. Tu suces divinement. ». Je ne peux m’empêcher de sourire, c’est ma première fellation et j’ai aimé la faire. « Merci, c’était avec un grand plaisir » lui dis-je avec un grand sourire et en me tortillant sur son sexe repus.(La suite à venir si c’est ok pour vous?)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

About analsex

Browse Archived Articles by analsex

Related

Sorry. There are no related articles at this time.

Leave a Comment

Your email address will not be published.


pendik escort adapazarı escort adapazarı escort ensest hikayeler pendik escort gaziantep escort antep escort izmir escort şirinevler escort izmir escort şişli escort izmir escort escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy çankaya escort canlı bahis bahis siteleri canlı bahis canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri sakarya escort bursa bayan escort bursa escort bursa escort