“je veux ta chatte Zoé”

Categories: Genel.

Tem 11, 2021 // By:analsex // No Comment

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bdsm

“je veux ta chatte Zoé”Ça s’est passé un mercredi soir, un mois de février, je rentre assez tôt du travail, fatigué. L’appartement est vide, ma femme doit rentrer tard… travail travail. La moitié des affaires sont dans des cartons, quelques jours plus tard tout allait se retrouver dans un camion de déménagement. Je pousse des affaires, m’affale dans mon canapé, une bière à la main, devant la télé éteinte. J’avais pas la moindre idée de ce qui m’attendait ce soir là. On sonne. Je m’étais assoupi, je me demande si j’ai pas rêvé cette sonnerie. Surtout que je vois pas bien qui viendrait sonner là maintenant. Ça sonne à nouveau, à la porte. Bon ok. Je pose ma bière et je me lève. C’est Zoé, la fille de la coloc d’en face. On se connait un peu, enfin tout juste. On a discuté parfois de banalités dans le hall de l’immeuble alors que je descendais mes poubelles ou qu’elle relevait son courrier. Très jolie, presque “trop”. Si Ludivine Sagnier avait une petite soeur cachée d’à peine 20 ans, ça serait elle. Un petit bout de jeune fille, très petite, fine, un nez court et étroit, des yeux clairs, des cheveux très lisses, une frange châtain clair qui la rend encore plus innocente, et l’aura excessivement séduisante de sa soeur. Je lui demande ce qui lui arrive. Elle m’explique un peu gênée que la porte de son appartement s’est fermée derrière elle. Sa coloc ne sera pas là avant un moment. En somme elle est un peu enfermée dehors. Je lui propose évidemment d’entrer, qu’elle vienne patienter le temps nécessaire.On passe un moment tout les deux dans le canapé, à boire des bières. Je sent que la boisson lui fait de l’effet. Elle m’a dit qu’elle tenait pas très bien l’alcool. Elle semble de plus en plus à l’aise, de plus en plus enjouée et libérée dans sa manière parler des choses. Pourtant elle ne manque jamais de me vouvoyer. Elle évoque des choses intimes. Très vite arrive ce moment où ça ne devient plus drôle. Son petit copain l’a beaucoup fait souffrir, et apparement elle ne se permet pas souvent ce luxe d’en parler aussi franchement. Elle entame beaucoup de phrase, et les termine rarement. Je me sens très con, je ne sais pas comment réagir. Ça y est elle fond littéralement en larme. J’ai une envie irrésistible de la prendre dans mes bras. Je prend conscience d’un coup pourquoi je la trouve “trop” jolie, comme je disais. Elle fait parti de ces filles qui semblent si jolie que le simple fait d’être en contact avec elle inhibe le naturel. Je ne sais pas comment je dois dire bonjour, comment je dois dire au revoir, sans que ça laisse échapper un implicite “je te trouve très jolie”, ou “j’aimerais que tu me laisse t’embrasser” ou “j’ai envie de te voir nue et que tu me laisses te regarder”. C’est très troublant une aussi jolie fille. Et là elle pleure sur mon canapé. Alors je me contente de penser au problème pratique. Je vais chercher des mouchoirs dans la salle de bain. Je lui tend un paquet, je me rassoie à côté d’elle, un peu plus près. Elle se mouche, laisse bursa escort peser un silence qui me semble interminable. Enfin, avec une minuscule voix, presque honteuse, elle lâche un “es-ce que je peux avoir un câlin ?”. Là je n’ai plus d’excuse. Je passe mon bras derrière elle, Je me penche contre elle qui se tourne pour accueillir mon câlin. Je la serre fort contre moi. Ce moment est surnaturelle. J’ai mon nez dans ses cheveux. Ça sent le safran, ou peut-être la vanille. Je ne sais pas. Ça sent bon. Je ferme les yeux, et la laisse pleurer autant qu’il le faut contre moi. Ce moment dure. Il dure. Assez spontanément je lui adresse un petit baiser dans ses cheveux. Ça semble calmer un peu ses sanglots. J’en adresse un nouveau, plus près de la tempe. Elle devient peu à peu plus calme. Quelque chose, peut-être elle même, sans le vouloir, me fais sentir que le type de réconfort dont elle a besoin à cet instant n’a pas beaucoup de limite. Je crois que c’est à partir de là que j’ai eu l’impression de passer dans une autre dimension.Je continue ma série de bisous, en levant doucement sa tête, jusqu’à ses joues, puis jusqu’au bord de ses lèvres… Je la prend entre mes deux mains, et l’embrasse. Dès que je sens le contact de ses lèvres contre les miennes, je sens automatiquement que mon sexe commence à durcir sous mon pantalon. Je l’ai embrassée simplement au début, puis de plus en plus langoureusement. Son corps pivote pour mieux profiter. Elle est à genoux sur le canapé, sa main à échouée sur mon ventre. Joue contre joue, elle déboutonne ma chemise, nos respirations deviennent bruyantes. Sa main descend plus bas et s’attarde sur ma ceinture. le système d’ouverture est capricieux, Ça serait bien dommage que ça l’empêche de venir à bout de ce qu’elle cherche, je l’aide. En quelques instants je me retrouve le pantalon sur les chevilles, mon sexe dans sa main. Je profite de ses mouvements de poignets très habiles et énergiques. Elle embrasse mon ventre. Elle me masturbe. Ça y est je bande déjà comme un fou entre ses petits doigts. Je sens qu’elle hésites à descendre plus bas. Je place une main sur l’arrière de son crâne, je pousse mes hanches vers son visages. Elle comprend qu’elle peut. La tête posée contre mon ventre, je sens sa bouche qui commence à prendre mon sexe en bouche, ses cheveux qui frottent contre moi au rythme de ses vas et viens buccaux. Je relâche ma nuque contre le dossier, ferme les yeux, et lâches quelques gémissements de plaisirs. Elle abandonne mon sexe un instant. Je devine à ce que j’entend qu’elle commence à se déshabiller. J’ouvre les yeux et redresse le tête. Ses seins sont superbes. Légèrement en poire, des petits tétons roses. Nos regards se croisent furtivement avec un petit sourire complice avant qu’elle se penche à nouveau, Je crois que je n’ai jamais senti autant de bonne volonté au travers d’une bouche pour vouloir donner du plaisir sexuelle. Je peux maintenant regarder à loisir sa petite bouche glisser le long de mon bursa escort bayan sexe de haut en bas, et ses petits seins qui remuent à chaque mouvements. Elle me suce comme ça pendant un bon petit moment. Je ne suis pas le seul à gémir comme un idiot. Chacun de ses petits gémissements nasaux font vibrer ma queue contre son palais. Son copain doit vraiment être un con quand je vois le talent qu’elle a. Elle s’arrête brusquement, file vers mon oreille, et me souffle “j’ai envie de plus”. Je l’embrasse. Je la repousse. Je me lèvre. On se lèvre. On se déshabille. Elle retire ses chaussures, son pantalon, sa culotte. On est nus. Je devine un très beau sexe, lisse, exactement comme je l’imaginais. Parce que oui, honnêtement, pardon mais… qui n’a pas déjà cherché à visualiser la chatte de la voisine de pallier, jeune étudiante à croquer. Elle s’allonge sur le canapé, les cuisses entre-ouvertes, le regarde très explicite. Je me place devant elle. dépassé par ce qui m’arrive, je reste un instant devant cette petite chatte parfaite, une cheville posée sur mon épaule, le gland assis sur ses lèvres douces et soyeuses. C’est elle qui prend les choses en main, littéralement. Elle appuie mon sexe contre le siens avec la paume de sa main, et se déhanche pour se masturber contre lui. Au file des mouvements je manque parfois à peu de chose d’entamer une pénétration. Nous ne somment pas protégés. Quoi qu’elle dise on ne devait pas se permettre de faire n’importe quoi. Mais je sais pertinemment que je n’ai pas de capote, j’ai rien. J’ai une envie incroyable de la pénétrer, mais je n’ai rien. Elle fini par me demander clairement “vous avez des capotes ?”. Je lui balbutie que je crois que non mais qu’on peut aller regarder dans la salle de bain. Ce qui m’inquiète aussi c’est que je me sens tellement sur excité que je sens qu’il faudra très peu de temps pour que jouisse une fois en elle. Sa réaction ne semble pas vraiment prendre en compte ma réponse. Elle se saisie de ma queue, la place à l’entrée de sa chatte trempée d’excitation, et je l’entend dire “allez-y on s’en fout, allez-y”. Impossible de résister, impossible. Je donne un coup de reins, mon sexe commence à rentrer. Elle est assez étroite, très humide, mais étroite. J’insiste, je donne plusieurs coups. À chaque coups mon sexe rentre un peu plus en elle. Ses gémissements son de plus en plus haut en décibels. Je sens enfin que je suis tout au fond d’elle, mes couilles tapotent son entre-jambe. Jamais je n’ai senti mon sexe aussi confortablement installé, tout entier dans un vagin, j’aurais aimé ne jamais en sortir. Malgré l’ivresse du moment, j’arrive à ouvrir les yeux. Je vois son visage qui grimace de plaisir ses seins qui rebondissent, son ventre qui respire à toute vitesse, et surtout sa chatte déformée par mon sexe. Mon sexe semble énorme par rapport à son petit corps de jeune fille. Elle crie comme une folle, Je sens que je ne vais pas tenir longtemps. Je ne crois pas que je peux me permettre n’import escort bursa quoi. Je lui dit “Zoé je vais jouir”. Elle me dit juste “oui… oui mais pas en moi”. Je prend ça pour un feu vert. Je donne tout ce que j’ai, je fait trembler le canapé, je donne les plus gros coups de queue que je peux offrir. Plus je la lime plus je sens qu’elle va jouir. Elle joui, elle crie très fort, elle me perce les tympans, elle hurle mon prénom. Pour moi c’est le point d’honneur, j’en peu plus. Je me retire au bord de l’orgasme. Une main agrippe son épaule, l’autre saisie mon sexe chaud et couvert de mouille pour me branler énergiquement contre elle. Regarder mon gland secoué contre cette superbe petite chatte lisse me fait craquer. Je lance un premier jet de sperme le long sa petite fente. J’expulse un second, très épais, très généreux, qui dépasse son sexe, rempli son nombril, et asperge ses petites lèvres trempée. Là je me suis senti dépassé par mes désirs. Il fallait que je la remplisse de mon sperme, que je poursuive mon orgasme dans son ventre. Sans même réfléchir, toujours le sexe en main, je descend ma queue, et pénètre à nouveau le sexe recouvert de sperme de la petite Zoé, Elle cherche à me repousser en disant “mais… attend…”. Je laisse échapper un “je veux ta chatte Zoé”. Je saisi ses hanches, je la pousse contre moi de toute mes forces. Je la regarde dans les yeux, elle semble perdue entre l’envie de se sentir inondée de mon sperme, et sa conscience qui lui dit qu’il ne faut pas. De toute façon c’est trop tard, j’éjacule tout ce qu’il me reste en tout au fond d’elle, et il en restait vraiment beaucoup. J’accompagnant chaque nouveau jet de sperme par de grands coups de reins. Je me vide un peu plus les couilles en elle a chaque coup de queue. Elle s’abandonne, elle m’embrasse, se déhanche au rythme de mes coups. Le bruit très organique de ma bite qui lime sa petite fente me fait comprendre que je l’ai remplie à raz bord. Sa déborde. Il y a tellement de sperme qu’on jurerais que trois autres type ont giclé des litres de foutre en elle juste avant moi.La tempête est passée, je retire mon sexe du siens, à peine débandé. Je me sens un peu coupable de n’avoir pas su me contrôler. Je crois qu’elle m’en veut un peu. Elle ne dit rien, m’adresse un sourire un peu gênée, puis va s’enfermer dans la sale de bain. Allongé sur le dos, je manque de m’endormir. Dix minutes plus tard, sa coloc est rentrée, elle part en me disant au revoir timidement de loin. Il y a une énorme auréole de mouille et de sperme. Je lance une machine avec la housse du canapé, je dirais que j’ai renversé une bière dessus. Je prend une douche. Il fait froid dehors mais je dois aérer ça doit sentir à plein nez la chatte de Zoé. Deux heures plus tard ma femme arrive. Trois jours plus tard je déménage.Depuis je n’ai jamais eu de nouvelle de Zoé. Mais pour quelqu’un qui n’a pas vraiment l’habitude de tromper sa femme, je dois avouer que cette expérience m’a marqué à vie, et que j’y re pense souvent. Tout le temps en fait. L’image de son visage, déformé par la jouissance la bouche grande ouverte, n’a pas fini de hanter mes rêves. Son regard perdu lorsque je l’ai un peu forcée à recevoir mon sperme aussi… pourquoi j’ai fait ça ?

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

About analsex

Browse Archived Articles by analsex

Related

Sorry. There are no related articles at this time.

Leave a Comment

Your email address will not be published.


pendik escort didim escort adapazarı escort adapazarı escort ensest hikayeler pendik escort kartal escort maltepe escort pendik escort gaziantep escort antep escort ankara escort izmir escort canlı bahis bahis siteleri canlı bahis canlı bahis bahis siteleri bahis siteleri sakarya escort bursa bayan escort bursa escort bursa escort